Suivez toutes vos recettes et impayés grâce au logiciel médical adapté

Suivez toutes vos recettes et impayés grâce au logiciel médical adapté

Le logiciel médical peut rappeler les impayés du cabinet médical

Un logiciel médical est capable de gérer plusieurs tâches. Allant de la gestion des dossiers patients, de la gestion des rendez-vous avec les patients, des traitements administratifs et documents divers, vers la gestion des impayés et des recettes, le logiciel médical assure son rôle dans la gestion globale d’un cabinet. La plupart du temps, pour que l’ensemble de ces tâches soit bien géré comme il faut, le logiciel médical s’appuie sur les conseils d’une assistance qui est très réactive, rapide, et à la fois intuitive sur plusieurs niveaux. En effet, comme le cas par exemple des impayés, une fonctionnalité particulière du logiciel médical permet de rappeler au médecin la liste de ses impayés dans le mois ou dans la semaine, selon le cas, cette fonctionnalité définit des cas de facturations automatisées. Dans ce cadre, le médecin peut immédiatement transférer la situation d’impayés à la comptabilité pour règlement.

Le logiciel médical peut afficher les recettes du cabinet

On peut suivre en temps réel les recettes générées par le cabinet à l’aide d’un logiciel médical adapté. Cela est important dans le cadre des activités du cabinet, car cette fonctionnalité lui permet de faire un rapprochement entre les recettes et les coûts. Un logiciel médical peut de ce fait jouer le rôle d’un logiciel compta, dans le sens où grâce à ce recueil de recettes que fait ce logiciel, il devient facile au médecin de gérer toutes les écritures comptables, d’éditer les états financiers, bref de suivre efficacement les mouvements financiers du cabinet. Il pourra ainsi justifier toutes les dépenses du cabinet, mais surtout les recettes ou rentrées d’argent de ce dernier. Un avantage du logiciel médical reste cette fonctionnalité à part la gestion des dossiers des patients, comme c’est important pour la gestion d’un cabinet médical.